Notre histoire

Quelques mots de Julien, le fondateur d’Aholea :

« Je me souviens très bien de cette fois-là, lorsque j’étais enfant. Mon père avait un petit problème de peau et devait appliquer une crème spéciale ayant pour but de le soulager. Voulant faire comme lui, j’ai décidé d’appliquer cette crème au même endroit. Mais quelques jours plus tard, j’ai commencé à souffrir du même problème de peau que lui. Je trouvais ça curieux, comment était-ce possible que je souffre d’un problème de peau alors que je venais seulement d’appliquer une crème qui devait le guérir ?

Avec les années, j’ai pu comprendre que comme dans tous les domaines, certaines personnes font passer leur soif d’argent avant le bien-être collectif, quitte même à le détériorer. Évidement, je ne tiens pas à critiquer les firmes pharmaceutiques qui, pour la plupart d’entre elles, se dévouent de façon honorable pour nous assurer la meilleure santé possible. Ce que je veux dire, c’est que selon moi certains problèmes du quotidien ne nécessitent pas forcément une prise régulière de médicaments, dont les effets secondaires sont parfois connus trop tard.

Des études ont montré que 20 % des Français souffraient d’insomnies et que seulement un dixième d’entre eux était considéré comme des cas « sévères ».
Chez Aholea, nous ne prétendons pas pouvoir offrir une guérison à ces 10 % de personnes qui souffrent de graves problèmes d’insomnies ou même de stress. Mais par contre, nous pouvons apaiser les 90 % considérés comme cas légers. Nous pouvons les aider en leur proposant des produits totalement naturels, bio et entièrement à base d’huiles essentielles. Nous leur promettons aussi des prix beaucoup plus abordables que la moyenne des prix du marché pharmaceutique tout en restant plus efficace que la plupart des autres méthodes de médecines douces.

Notre mission, en tant que représentants d’Aholea, c’est de donner l’accès au plus grand nombre possible de personnes à une solution naturelle, efficace, abordable et totalement axée sur le bien-être des utilisateurs. »